En guise de conclusion

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Phytoplancton et zooplancton font, comme nous-mêmes, partie de la biosphère, et pourtant, combien d'humains ignorent leur existence.

Le phytoplancton assume dans la vie de la planète un role primordial, et cela dans les deux sens du terme puisqu'il est apparu avec les débuts de la vie et qu'il est aujourd'hui d'une importance capitale.
Il ya 3 milliards d'années et plus, l'atmosphère était dépourvue d'oxygène. À la suite de l'apparition de la chlorophylle, des Algues bleues puis des organismes phytoplanctoniques ont produit de l'oxygène. Après avoir diffusé dans la masse des océans, ce gaz s'est accumulé dans l'atmosphère permettant ultérieurement l'émergence de plantes et d'animaux dont la vie est irrémédiablement dépendante de lui.

Aujourd'hui encore, les microalgues font de l'océan une immense source d'oxygène. Certes les forêts participent aussi à cette fonction, mais leur production - qui risque de diminuer si l'on n'y prend garde- compense à peine la consommation. Non seulement le phytoplancton maintient stable la concentration en oxygène de notre atmosphère, mais il assure aussi l'oxygènation des masses aquatiques sans laquelle celles-ci deviendraient rapidement stériles. Enfin, le phytoplancton participe à la capture par l'océan d'une partie du CO2 atmosphèrique.

En mer, comme d'ailleurs dans les eaux continentales, l'abondance, la diversité et la succession dans le temps des populations phyto- et zooplanctoniques sont déterminées par deux types de facteurs. Les uns sont liés aux populations elles-mêmes, à leur exigences biologiques et aux relations de concurrence et de prédation qui existent entre les espèces présentes. Les autres, caracterisant le milieu, sont soumis à des variations climatiques, saisonnières ou pluriannuelles. Mais ils sont aussi influencés de façon plus ou moins prononcée et plus ou moins définitive par les activités humaines et par les pollutions qu'elles génèrent. Ces dernières entraînent des modifications de la composition spécifique et de l'abondance des populations phytoplanctoniques. Les déséquilibres induits ont alors un impact direct ou indirect, souvent néfaste, sur les Invertébrés et les Vertébrés peuplant l'océan. Sur le plancton des grands bassins océaniques l'effet des pollutions semble actuellement limité, mais qu'en sera-t-il demain ? Il faut savoir que lorsque des hydrocarbures provenant de dégazages ou de naufrages de pétroliers s'étalent à la surface de la mer (1 tonne peut recouvrir 12 km2), la production d'oxygène par le phytoplancton se trouve réduite.

Notre société n'a t-elle pas tendance à oublier l'existence et l'importance du monde vivant, mais invisible, de l'océan, tant qu'aucun déséquilibre ou événement catastrophique ne nous le rappelle ?



Zoecopepo

Retour page d'accueil